MDM vs PIM, vers une complémentarité ?

PIM

Le MDM est conçu pour fournir une source d’information unique pour toutes les données dont dispose une organisation. En revanche, PIM collecte des données sur les produits et les utilise exclusivement à des fins de marketing. Par conséquent, le PIM est plus facile à mettre en œuvre et est utile pour les services de marketing et de vente, alors que le MDM nécessite une plus grande implication de l’ensemble de l’organisation.

Qu’est-ce qu’on entend par PIM ?

Le PIM est un logiciel qui recueille toutes les informations sur les produits et les distribue aussi efficacement que possible sur tous les canaux. Il existe différents types d’informations sur les produits : les informations techniques et les informations commerciales. Il peut être utilisé par tout groupe ayant accès à la plateforme. Désormais, ils s’intéressent à la fonctionnalité et à la conception globale du produit. Le couple pim mdm doit être considéré comme des outils modèle. Dans les industries alimentaire et chimique, par exemple, l’accent est mis principalement sur la composition des produits et des matières premières. La modélisation doit être précise et adaptée aux besoins et aux objectifs de chaque client. Choisissez des experts fiables dans le domaine sur goaland.com. Si une entreprise est active dans plusieurs pays, le contenu doit être adapté aux attentes spécifiques des clients de chaque région. Un système PIM commence par les données sources et utilise ensuite le contexte des différents canaux de communication et de vente pour traiter les données complexes. Ces informations sont modifiées et mises à jour en fonction du canal, du projet, du groupe cible et du client afin de garantir que les bonnes informations sur le produit sont communiquées de la bonne manière.

Que différencie le PIM du Master Data Management ?

Le MDM permet de gérer les informations clés sur les produits. La gestion des données de référence (MDM) est définie comme un ensemble d’outils permettant de stocker, gérer et communiquer des données de référence au sein d’une organisation. Il garantit que les données de référence sont correctement définies, utilisées de manière fiable, précises et de haute qualité. En particulier, la gestion des données de référence (pim mdm) simplifie l’organisation d’une entreprise en rassemblant les données dans un fichier de référence. Il facilite l’échange sécurisé d’informations entre les employés et entre les différents services. En bref, la tâche principale de MDM est de s’assurer que les données sont uniques. Cela signifie que toutes les données sont centralisées dans un référentiel unique. Mais c’est plus que ça. La solution assure une meilleure sécurité des données, leur traitement et la gestion de leur qualité et de leur traçabilité.

MDM et PIM : comment les départager ?

L’importance des données et la manière dont les entreprises les utilisent ne font plus débat. Aujourd’hui, les avantages sont énormes : Les entreprises qui utilisent les données en interne ont considérablement amélioré leurs performances et sont 30 % plus rentables que les autres. Mais sa qualité et sa gestion sont de plus en plus problématiques. Pour relever ces défis, des solutions pim mdm qui garantissent l’intégrité des données sous-jacentes sont en cours de développement. D’autre part, les PIM sont des consommateurs de données qui font partie de leur activité. L’importance de ces deux solutions est donc non seulement évidente, mais montre aussi qu’elles se complètent. Les avantages de la combinaison des deux méthodes sont bien plus importants. Élimination des silos, visibilité totale des produits et commercialisation efficace ; dans le PIM, les entreprises utilisent des fonctions de gestion pour gérer la distribution, enrichir et utiliser les informations saisies dans la base de données des produits ; dans le PIM, les fonctions de gestion permettent de lancer de nouveaux produits, de vérifier la conformité, d’ajouter des informations provenant de systèmes tiers, etc.

PIM et MDM : comment résoudre l’anarchie de la gouvernance des données ?

Il ne se passe pas un jour sans que l’on parle de « big data » et de « marketing piloté par les données », donnant ainsi l’impression que la gestion des données est totalement intégrée au plan directeur du DSI et totalement alignée sur les besoins des unités opérationnelles. Les départements informatiques considèrent les données sous l’angle du stockage, de la gestion de l’accès et de la sécurité, tandis que les départements commerciaux les considèrent sous l’angle de la gestion des données (pim mdm), et les départements de gestion des données sous l’angle de l’accès. Chaque unité commerciale a une vision très indépendante des données, de leur utilisation et de la manière dont elles soutiennent la prise de décision. Une telle intégration constitue un défi organisationnel et technique, car la valeur des données relatives aux clients et aux produits ne peut être envisagée qu’en fonction des spécifications du département informatique et en vue d’atteindre les objectifs de chaque unité commerciale. Cette approche doit donc être mise en œuvre en améliorant l’intégration et la synchronisation des données dans toutes les applications et tous les supports de l’entreprise. 

Téléphonie d’entreprise : quelles sont les meilleures solutions ?
Pourquoi un expert en assemblage de PC Gamer et configurations sur mesure ?