Le boîtier PC : un allié précieux pour plus de confort

boîtier PC

Les boitiers PC ont la responsabilité de réceptionner les constituants électroniques, qui font marcher les calculateurs. Ils sont dotés de cavité pour introduire les pièces dites alimentaires, les USB et les lecteurs. Il est également appelé l’unité centrale. Néanmoins, le terme doit être utilisé uniquement quand l’ordinateur intègre tous les éléments rendant l’appareil fonctionnel. Nombreux prototypes sont perceptibles sur le marché. Il existe des étapes à respecter lors de sa sélection.

Les versions de carte mère

Les boitiers PC sont visibles sous une large variété de modèles sur 1fodiscount.com. Le choix doit dépendre du type de carte mère à la disposition de l’usager. Cependant, le conseil est loin de suffire. Il subsiste d’autres points à considérer. Pour pouvoir intégrer les cartes mères dans les caissons, les constructeurs ont créé un standard.

La pièce incorpore le BIOS, le chipset et d’autres composants intégrés. Pour connaître le modèle préinstallé sur le PC, il faut sortir la fenêtre «Exécuter » sur l’écran. Puis, l’écriture « ’msinfo32’’ sera insérée dans le champ dédié. L’usager pourra lire les indications concernant la version, le fabricant ainsi que la référence du produit de la carte de base.

Il est encore possible de connaître les renseignements liés à la carte en ouvrant l’unité centrale (au cas d’un changement de boîtier). Si la personne avait assemblé l’unité centrale pièce par pièce, elle peut aussi voir les différences de tailles et le nombre de ports PCI. Les deux critères aident à distinguer la carte.

Les variétés de cartes mères

Un E-ATX possède une dimension de 305 mm x 269 mm. Il abrite entre 6 et 8 connecteurs PCI et est considéré comme une carte mère haut de gamme. L’ATX est conçu avec une dimension de 305 mm X 244 mm. Il reçoit 4 à 8 PCI. Il s’agit du format le plus commun auprès des utilisateurs. Il comporte 4 slots RAM. Et L’E-ATX admet jusqu’à 6 voire 8.

Le format ATX est scindé en plusieurs sous catégories plus petites par rapport à la taille de l’ATX standard. Il y a successivement le micro ATX (244 mm x 244 mm) et le Flex ATX. La disparité est remarquée au niveau du nombre de connecteurs. Le flex accueille 3 PCI tandis que sur un Micro ATX, il est de 2. Et enfin, l’autre version est le mini ATX. Il est proposé avec une taille de (284 x 208 mm). Il est équipé de 4 connecteurs PCI.

L’ITX est compacte. Sa création est prévue pour les configurations exiguës. Contrairement aux ATX, elles sont minuscules. Le mini ITX (170×170 mm) et le nano ITX (120 X 120 mm) ont un aspect carré. Les deux systèmes disposent d’un seul connecteur. Les utilisateurs pourront également croiser le BTX. Un boîtier PC peut être compatible pour d’abondants formats en simultané. Il peut par exemple convenir à la fois pour l’E-ATX et mini ITX.

Les différentes formes de châssis

Le châssis est présenté sous des allures variées. Selon son aspect, il est classé en trois catégories. On parle de desktop quand il est présenté horizontalement. Le positionnement du lecteur est un bon moyen pour repérer ce facteur. Le format bureau sera installé de manière aplanie. Mais il y a aussi ceux montrés avec la forme verticale ou portable (barebone). La forme horizontale limite les possibilités à cause du manque d’espace. Il est donc difficile d’insérer d’autres périphériques plus tard. Le format tour est rencontré sur les modèles verticaux. Les propriétaires de PC ont trois solutions.

Soit, il choisit la mini tour, qui comporte peu de place. Elle est inadaptée pour un emploi excessif. Elle éprouve des difficultés à évacuer les chaleurs. Mais, en disposant d’un ordinateur moins puissant, elle est l’option recommandée. L’usager effectue par exemple des tâches bureautiques avec le PC. En règle générale, le micro-ATX est la carte mère idéale dans ce type de configuration.

Soit, il mise sur le moyen tour, qui exhibe une hauteur de 40 à 50 cm. Elle octroie un équilibre entre évolutives et une utilisation courante. Il peut recevoir l’ATX. La grande tour est conseillée pour les personnes exploitant une vingtaine d’emplacements dans leurs périphériques. C’est notamment le cas lorsqu’elles prévoient de mettre en place un nombre important de disques durs.

Les rôles du châssis dans l’aisance

Le PC dégage des tonalités liées au fonctionnement des appareils électroniques. Le disque dur émet par exemple des bruits et des vibrations. D’autres pièces mécaniques sont responsables de craquements. Les ventilateurs envoient également des sons. Une gamme de coffrets haut de gamme permettra de réduire les nuisances sonores.

La présence de ventilateurs procure aussi un moyen d’atténuer les phonèmes agaçants. Les ventilateurs de petite taille ont la capacité de tourner plus vite que les modèles imposants. Pourtant, en tournant en vitesse, ils risquent de remuer des quantités d’air d’où des sonorités importantes. Le nombre de ventilateurs est crucial selon la puissance demandée à l’ordinateur au quotidien.


Les offres mobiles pour professionnels : quelles sont les meilleures du moment ?
MDM vs PIM, vers une complémentarité ?